Parlons de sexualité !

 

Contexte

Les enfants et adolescents, notamment à l’adolescence, ont un intérêt prononcé pour la sexualité. Mentors, parce que vous êtes de jeunes adultes, vous êtes des interlocuteurs privilégiés et vous pouvez être pour ces jeunes une source d’information très précieuse. Il est assez fréquent que les mentoré.e.s vous posent des questions sur leur sexualité ou qu’ils vous exposent des doutes ou des découvertes.

Surtout : ne nous inquiétons pas! Allons-y petit à petit et surtout, souvenez-vous que vous avez le droit de seulement répondre aux sujets avec lesquels vous êtes à l’aise !

Parfois, les informations sexuelles envahissent notre quotidien ( si l’on pense par exemple aux réseaux sociaux ou à la publicité) mais elles sont souvent biaisées, superficielles et liées à des images du corps et des personnes stéréotypées. La sexualité est un élément clé de chacun de nous et nous avons souvent des conversations maladroites et chargées de préjugés ou de valeurs superficielles. Si le ou la mineur.e que nous accompagnons évoque le sujet, profitons de nous trouver dans le cadre d’un espace pédagogique pour travailler une vie sexuelle saine et épanouie (actuelle ou future) ! Faisons-le en dédramatisant (on peut rire en parlant de sexualité!) mais aussi en éduquant (en mettant, par exemple, le bon nom pour les parties du corps et les émotions).

Quels sont nos objectifs ?

Créer au sein du tandem un espace de sécurité et de confiance afin que celui-ci puisse également être utilisé comme action éducative pour travailler sur des questions d’intérêt et de santé des enfants et des adolescents.

Parler des problèmes qui les intéressent d’une manière adaptée à leur âge. Il a été démontré qu’une éducation sexuelle complète et appropriée peut prévenir les situations d’abus et de harcèlement (par exemple, que les garçons et les filles peuvent nommer leurs organes génitaux et leurs sensations les aident à détecter plus facilement ce qui les dérange ou si réalise une action qui les met mal à l’aise). Le fait de ne pas en parler ou de ne recommander que l’abstinence ne répond pas aux besoins et ne résout pas les situations graves qui peuvent découler d’une mauvaise éducation sexuelle (grossesses non désirées, relations abusives, maladies sexuellement transmissibles, violences de genre …).

Développer une atmosphère de normalité et d’ouverture, en cherchant à rendre compte de manière fiable, sans juger, et à accueillir les préoccupations de notre mentoré.e. Parlez de sujets comme le désir, le plaisir, la menstruation, la santé, la reproduction, la contraception, les MST, les relations abusives et la violence, les pratiques sexuelles, la pornographie, le consentement, la séduction, la diversité sexuelle, les droits de chacun, la perception de soi du corps et de ses parties et les fonctions.

Parvenir à une sexualité éclairée et sans risque, ni pour nous-mêmes ni pour les autres, dans le cadre du développement personnel et social.

Remettre en cause des rôles de genre dominants, ce qui permettra d’établir des comportements et des relations plus respectueuses avec les autres et avec soi-même (cela, par exemple, est lié à l’utilisation de contraceptifs ou à l’acceptation de pratiques sexuelles non désirées).

Què podem fer?

Être prêt.e à avoir ces conversations et avoir quelques idées pour les confronter avec des informations sûres et de qualité.

Répondre aux questions de notre mentoré.e grâce à des informations objectives et de qualité, sans porter de jugements ou utiliser des terminologies peu rigoureuses. Réfléchir au préalable aux thématiques que vous ne souhaitez pas aborder, si vous ne vous sentez pas prêt.e à en discuter avec lui où que certains sujets vous rendent mal à l’aise.

S’informer et informer l’autre, encore et encore! Mais réfléchir également sur certaines valeurs (comme le self-care, nos propres limites, le consentement, le respect que l’on se porte à soi et aux autres, l’importance de la santé et d’avoir une image de soi positive).

Parler des émotions qui sont souvent liées au désir sexuel : elles sont toutes valables, mais il est bon de pouvoir les nommer afin de pouvoir les contrôler et vivre sainement avec.

S’il vous semble compliqué d’aborder ces thématiques seul.e avec votre mentoré.e, vous pouvez proposer l’organisation d’une activité de groupe, pour par exemple regarder un documentaire puis organiser un ciné-débat ou un club de lecture avec certains des livres que nous recommandons.

Questions à se poser

Est-ce-que je me sens à l’aise pour parler de tous les thèmes avec mon/ma mentoré.e ?

Quelles sont mes valeurs et croyances par rapport à la sexualité ? Quels sujets sont tabous pour moi ? Comment ceux-ci pourraient affecter la conversation ? Quelles croyances ou tabous pourraient exister dans la famille de mon/ma mentoré.e ?

Quelles limites dois-je poser par rapport aux informations et aux réponses que je peux apporter sur moi-même et ma propre sexualité ?

Y a-t-il des sujets que je ne devrais pas aborder sans d’abord consulter ses parents ou ma référente ?

Attention !

Demandez-vous s’il y a un élément qui pourrait nous concerner. Par exemple, concernant les pratiques abusives (envers d’autres personnes ou que notre mentoré.e reçoit de son partenaire ou d’autres personnes) ou à risque (pratiques néfastes pour la santé) ; des valeurs irrespectueuses (qu’ils expriment verbalement lorsqu’ils parlent d’eux-mêmes ou des autres) ; ou qu’ils parlent de sexe avec une fréquence ou une intensité qui ne convient pas à leur âge.
En cas de moindre doute, vous devez le communiquer à la personne référente afin qu’elle puisse vous aider à orienter votre accompagnement.

Ressources

Livres (pour différents âges) :

  • Dites-moi : 101 questions posées par des garçons et des filles sur un sujet passionnant, Katharina von der Garlin et Anke Kuhl, Takatuka, 2016
  • Mia vieillit. Pour en savoir plus sur la puberté des filles, Cristina Losantos, Juventud, 2016
  • Nouveau journal de la jeune maniaque, Aidan Macfarlane et Ann McPherson, Joker, 1999
  • Nouveau journal du jeune maniaque, Aidan Macfarlane et Ann McPherson, Joker, 1999
  • Journal rouge de Carlota, Gemma Lienas, Empúries, 2004. Nous découvrons les réflexions de Carlota sur des sujets tels que la passion, l’amour, les sentiments, le sexe, le plaisir et les relations. Roman sans tabous qui offre des options de conversation et de débat
  • Qu’est-ce que j’ai ici ?, Rosa Sanchís et Enric Senabre, Nórdica. Livre fantastique pour l’éducation affective et sexuelle des adolescents: il résout les doutes, suscite des débats et éveille un esprit critique sur les questions d’amour, de sexe et de genre
  • Le sexe est un mot drôle, Cory Silverberg et Fiona Smyth, Ediciones Bellaterra, 2019

Ressources en ligne (en catalan) :

Autres ressources :

Les fiches pédagogiques associées :

D’autres fiches pour organiser différentes activités ou avec des idées pour réaliser ton accompagnement : visite l’acompanyateca.

Souscris-toi à notre newsletter

Maintiens-toi informé·e sur tout ce qui se passe à enTàndem



    He leído y acepto la cláusula de protección de datos.

    En cumplimiento del Reglamento Europeo de Protección de Datos (2016/680 de 27 de abril), le informamos de que sus datos serán incluidos en un fichero registrado a nombre de AFEV, con el fin de poder informar de nuestras actividades. Puede ejercer el derecho de acceso, rectificación, supresión, limitación y oposición dirigiéndose a dades@afev.org.